La voix et le corps

La voix et le corps

“Le chant fait appel à toutes les ressources du corps humain : le système respiratoire est utilisé, mais aussi quantité de muscles aux fonctions les plus diverses, ceux du ventre, du dos, du cou, du visage. C’est d’ailleurs l’une des activités les plus complètes qui soit car elle exige une conscience du corps sur tous ces plans.” Wikipédia – La technique du chant

Bon nombre de professeurs de chant ou encore de coachs ont une approche très, pour ne pas dire trop technique du chant. Le corps est peu pris en compte.
Il est vrai que les chanteurs viennent en cours espérant trouver des solutions pour les divers blocages qu’ils peuvent rencontrer tels que les difficultés à aller dans l’aigu, les problème de justesse, les difficultés à pousser la voix…
Ainsi ils pourront progresser, avancer techniquement et optimiser leurs enregistrements et leurs concerts.

Mais ce travail technique est très long, demande une assiduité exemplaire et les blocages lâchent parfois avec des mois, voire des années de pratique. Ce qui en démotive plus d’un !
Le chant est une pratique très abstraite car contrairement aux autres instrumentistes, le chanteur n’a pas accès à ses cordes vocales et à son appareil respiratoire.
C’est pourquoi expliquer, trouver les bons mots, les bons exemples reste difficile pour le professeur ou plutôt devrais-je dire qu’il est difficile pour le chanteur d’en comprendre réellement le mécanisme et le reproduire de manière consciente.
Notons également que beaucoup de chanteurs et professeurs réduisent l’apprentissage du chant à ces deux notions de cordes vocales et de respirations, oubliant très souvent peut être l’essentiel :

NOTRE CORPS !

Se connecter à son corps

Ne pas intégrer le corps dans sa globalité serait comme demander à un guitariste de ne jouer uniquement que sur son manche.
En effet la caisse de résonance du chanteur est son propre corps.
Et les problèmes que le chanteur rencontre et que l’on traduit par un manque de technique sont très souvent dûs à des blocages que le corps a intégrés depuis des années, voire même parfois depuis la petite enfance.
La société dans laquelle nous évoluons ne fait qu’accroitre ces blocages, anéantissant ainsi notre lien à ce partenaire corps, l’oubliant même parfois et devenant presque sujet tabou.
Mais depuis peu, la vague healthy dont nos voisins scandinaves sont les précurseurs, semble être de plus en plus intégrée dans nos mentalités.
Beaucoup d’activités telles que le yoga, la méditation, le pilate.. se développent et se prônent médecin du bien être.
Le point commun entre ces pratiques est qu’elles permettent de nous connecter à notre corps, d’en prendre conscience et d’en prendre soin.

Il en est de même pour le chant.
C’est pourquoi intégrer autant le corps que la voix durant les cours est bien évidemment complémentaire mais essentiel dans l’acquisition d’une bonne technique vocale.
Essayer de reproduire des sons en se basant uniquement sur les intentions et les sensations, en mettant le corps en action, est assez surprenant :

  • Les réflexes naturels de la respirations se remettent en place
  • La voix se pose dans une liberté totale
  • La puissance vocale arrive sans aucune difficulté
  • La justesse et le son sont précis
  • La résonance du son peut « voyager »
  • Les émotions sont ainsi libérées

Les sensations

Mais quelles sont les sensations recherchées, ou encore à quoi doit-on se référer pour être certain de faire un bon travail :

  • La Facilité
  • Le Bien être / Liberté
  • L’air qui circule dans la bouche (sensation de gorge ouverte)
  • Sensation de velours sur le palais, sur la langue

Après un bon nombre d’essais sur l’acquisition de la technique vocale, l’implication intégrale du corps a été une vraie révélation, donnant des résultats immédiats, concrets.
Ce qui nous laisse donc à penser que si le corps ne veut pas y aller, bloque, la technique n’aura que très peu de poids sur notre chant.
Il faut donc travailler ce corps… au corps, lui permettant ainsi de lâcher les blocages, de ressentir cette liberté, ce bien être auxquels il voudra naturellement y revenir.

Arriver à chanter, à placer des sons, en se basant sur les sensations physiques serait comme arriver à marcher les yeux fermés.
Ce qui bien évidemment va donner aux chanteurs une liberté incroyable et salvatrice pour le live car il est bien connu que sur scène le chanteur ne s’entend jamais assez !
Ces palliés que vous arriverez à passer en tant que chanteur auront des répercussions dans des domaines qui risqueraient bien de vous surprendre.

Emilie Domergue

Posted in La voix.